Comment bien choisir sa bouteille de vin varois ?

Posted on

Reconnaître la meilleure bouteille de vin lorsqu’on achète dans un supermarché ou chez le caviste, n’est pas chose facile, sauf si vous êtes un expert. Lorsqu’on nage dans les offres promotionnelles et dans une sélection vraiment variée, on se perd rapidement et on ne sait presque plus où donner de la tête.

Pourtant, vous le savez, le choix est de taille. Que vous décidez d’apporter cette bouteille lors d’un évènement classe ou non, le vin que vous allez apporter en dira long sur la soirée que vous allez passer. Pour vous aider, voici donc un guide, que j’ai détaillé au maximum pour que vous puissiez vous retrouver plus rapidement, la prochaine fois que vous irez acheter du vin.

Le prix ne constitue pas le seul critère à prendre en compte pour une bonne bouteille de vin

On ne va pas se mentir, lorsqu’on décide d’acheter un vin, la première chose qu’on regarde c’est le prix de la bouteille. Bien sûr, je ne peux pas vous dire que ce n’est pas un indicateur pertinent, toutefois, il ne doit pas être la seule source de motivation pour votre achat.

Il est par exemple tout à fait possible de trouver un bon vin, à 10 €. Tout dépend de ce que vous voulez et l’occasion pour l’ouvrir. À l’inverse, vous pouvez être déçu d’un vin très cher, car il n’est pas vraiment en adéquation avec vos attentes et vos envies. Il est donc important, en plus du prix, de se référer à d’autres critères.

Par exemple le millésime est un point très important pour reconnaitre la qualité du vin. Cet indicateur correspond à l’année de récolte de la raison qui a servi durant la fabrication. Et vous le savez, en vin, toutes les années ne se ressemblent pas. Essayez donc de trouver d’abord l’année qui vous convient le plus. Si vous n’en avez pas encore, référez-vous aux conditions météorologiques de cette période. Pourquoi ? Car la température et les intempéries influencent grandement sur le goût de vos vins.

À cause d’un déstockage ou d’une promotion, il est peut-être tentant de profiter de l’occasion pour faire le stock d’un vin jeune. Pourtant, ce sont des types de vins qui doivent se boire rapidement et qui ne sont pas meilleurs avec l’âge. Donc même si le prix est très alléchant, faites en sorte de ne pas tomber dans le piège. Vaut mieux acheter quelques bouteilles que vous pourrez terminer dans l’année, plutôt qu’un carton que vous ne pourrez même pas finir.

Goutez-le avant si possible

C’est vrai qu’il n’est pas toujours possible de gouter le vin avant de l’acheter, surtout si vous achetez une bouteille dans les grandes surfaces. Mais sachez pourtant que dans quelques cavistes, http://www.domaine-valcolombe.com/valcolombe-cave.html il est tout à fait possible de déguster au verre le vin avant de l’acheter. Ce concept n’est pas rependu, pourtant, il commence à gagner de plus en plus de terrain.

La dégustation n’est pas seulement une source de plaisir, car c’est aussi une confirmation sur le goût avant de choisir. En tant que consommateurs, vous méritez des preuves formelles. Vous devez vous assurer que le goût répond adéquatement à vos envies et vos attentes.

Il est parfois possible que vous devrez payer avant de pouvoir déguster, mais ce n’est pas du tout un mauvais investissement. Comme je vous l’ai dit, même si le prix est élevé, il se peut que vous n’apprécieriez pas la bouteille. Et si vous n’êtes pas un grand connaisseur, il sera assez difficile de juger en regardant seulement la bouteille.

Mais après comment procéder, lorsqu’on achète dans un supermarché ? En effet, la plupart d’entre nous auront du mal à sauter le pas de la « dégustation ». Surtout parce que les commerçants ont tendance à refuser catégoriquement ce genre de pratique. Pourtant, la loi est bien claire à ce sujet : à l’égard du vin, de l’huile et des autres choses que l’on est dans l’usage de goûter avant d’en faire l’achat, il n’y a point de vente tant que l’acheteur ne les a pas goûtées et agréées ».

C’est donc clair, même la loi le dit, alors ne vous abstenez pas à le faire. Surtout si vous n’êtes pas un connaisseur. L’idéal est même de venir à deux, ou à trois pour connaitre l’avis de tous. Car même si vous avez une affection pour un vin en particulier, il se peut qu’il ne fasse pas l’unanimité chez vos convives, ou les personnes qui seront à table avec vous.

vin-verre

Dégustez du vin varois autour d’un bon repas

Ne vous fiez pas toujours au label AOC

L’AOC ou encore Appellation d’Origine Contrôlée est une dénomination qui vous prouve que le vigneron a bien respecté le cahier de charge et est donc un point qui vous permet d’avoir confiance quant à la qualité. Toutefois, il ne faut pas toujours vous fier aveuglément à ces labels.

Le choix de votre vin doit se faire en fonction des plats que vous allez manger à table. Il faudra donc apprendre à accorder le met et le vin. Même si dans ce domaine, il n’existe pas de grandes lignes pour guider les gourmets, vous pouvez toujours faire preuve d’imagination. Même si l’AOC n’est pas présente sur la bouteille de vin rouge, alors que vous allez manger de la viande, je pense qu’il sera préférable d’opter pour ce vin. Et c’est la même chose pour le vin blanc quand vous mangez du poisson.

Si vous prévoyez d’offrir du vin suite à une invitation, le label n’est pas l’unique élément à prendre en compte. Il s’agit avant tout d’évaluer vos besoins. Avant d’acheter, pensez par exemple à demander à la personne qui invite ce qui lui fera plaisir. Est-ce qu’il est plutôt vin rouge ou vin blanc, est-ce qu’une bouteille pour l’apéritif sera suffisante, ou est-ce qu’il faudra prendre une bouteille pour le plat et encore pour le dessert ?

Si vous avez des doutes, vaut mieux se référer au nom plutôt qu’au label. Dans un premier temps, si vous hésitez entre différentes crus, regardez le domaine duquel est issu le vin. S’il sort d’un grand château, vous pouvez être sûr de ses qualités aromatiques, même s’il n’a pas de label. Mais encore, il sera nécessaire de bien connaître les plus grands domaines du pays où vous achetez votre bouteille.

Et avant de partir à la recherche de la bonne bouteille de vin, il est aussi plus intelligent de se renseigner sur internet ou dans les livres. Vous y retrouverez par exemple la liste des meilleures cuvées de la région. En plus, cela vous permettra d’accentuer votre connaissance œnologique.

Dans tous les cas, je vous conseille de toujours acheter auprès d’un professionnel plutôt qu’en grande surface. Parce que dans ces endroits vous pouvez être sûr d’avoir les conseils bien aiguisés d’un professionnel en la matière. Il saura non seulement vous guider, mais il peut aussi vous accompagner dans le choix de bouteille selon les plats. Et tout cela, sans passer automatiquement par le label AOC.

vin-bouteille

Un professionnel sera vous conseiller pour bien choisir votre bouteille de vin varois

Zoom sur les critères d’un vin coteau varois

La toute première chose à faire avant de choisir votre bouteille est de connaitre dans quel contexte vous souhaitez la boire. Aussi, n’hésitez pas à noter quelque part les références de vin qui ont eu de nombreux éloges durant le repas.

Si vous souhaitez acheter votre bouteille de vin varois, même si vous avez un petit budget, je vous conseille toujours de vous tourner vers des cavistes indépendants. Ces derniers sont des professionnelles, et ils peuvent vous proposer ou vous faire goûter un bon vin. Et ça, c’est vraiment très important.

Pour les vins varois, il existe trois grands types : le vin blanc, rosé et rouge. Le rosé doit se boire jeune, le rouge peut se conserver entre 3 à 5 ans (et même 10 ans pour certains) et le blanc ne se conservera que 2 à 3 ans.

De visu, le rouge aura une teinte pourpre à reflets violets et qui évoluent un peu vers une nuance de rubis. Le rosé a la douceur du rose pétale, du rose saumon et le rose franc. La robe du blanc a une teinte claire, brillante, jaune avec des reflets de verts ou de gris.

Au niveau de l’odeur, les premières notes du vin rouge sont florales (violette) ou végétales (foin, menthe) et laissent place à une nuance un peu plus évoluée (réglisse, venaison ou cuir). Pour le rosé ce sera principalement un arôme fruité (pêche, fraise ou framboise). Et enfin pour le vin blanc, vous aurez une odeur plus fine, du type floral ou fruité.

Pour la mise en bouche, le rouge sera à la première attaque rustique et de caractère. Leurs tanins nécessitent un peu plus de temps pour s’affiner. Une attaque en finesse, avec une bonne structure, fraiche et équilibrée vous attend avec les rosés. Et enfin, le vin blanc sera plus harmonieux et plus frais.

Pour faire un bon choix, je vous conseille grandement de tester des vins dans les salons ou encore les foires aux vins. De plus, les grandes surfaces organisent toujours des foires aux vins de 2 à 3 jours durant le mois de septembre. Ce sera une bonne occasion pour goûter à des produits inhabituels que vous ne verrez pas forcément dans les rayons habituels. En plus, les vins sont généralement vendus moins chers que tous les jours.

Et si vous souhaitez réaliser un coq au vin, retrouvez les étapes !


One thought on “Comment bien choisir sa bouteille de vin varois ?

  1. J’aime bien cet article, moi ce que j’aimerai vraiment savoir c’est comment choisir un bon vin au restaurant ? Au fait, j’ai vraiment envie d’impressionner des amis qui sont de très grands fans de vins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *